Sylvain Descazot & Simon Guiochet

Publié le par Brigitte Industrie

RÉSIDENCE du 29 août au 22 septembre

EXPOSITION du 30 septembre au 13 octobre

vernissage : vend. 30 sept à 19h30

Simon Guiochet : art-vidéo

Sylvain Descazot : design & sérigraphie

simon-guiochet-galerie.jpg    sylvain-descazot-galerie.jpg

Pour cette résidence ils développent un travail commun de relecture du lieu dit « Plaine de Baud » à Rennes, un terrain en pleine mutation, regorgeant de conflits passés et futurs. Cet espace fragile est mis en valeur par des interventions artistiques de différentes natures autour des notions de déplacement, d'apesanteur, de chute, d'échantillonnage, de prélèvement et d'appréhension. 

 


Simon Guiochet*

Sylvain Descazot*

 

+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

 

Simon Guiochet :
Diplômé des Beaux-arts de Rennes en 2009
il a une pratique double, qui porte d'un côté sur des performances burlesques mettant en scène son propre corps et de l'autre sur un questionnement du médium de la vidéo. Expérimentés chacun à part, ces deux volets de sa pratique s'entrecroisent parfois au sein de vidéos qui libèrent les actions absurdes de l'artiste des contraintes du possible. La vidéo - considérée en tant qu'image, en tant que cadre, mais aussi en tant qu'installation physique - permet une relecture poétique d'espaces et de gestes appartenant aux champs du quotidien et du trivial. On peut voir une analogie entre le personnage de l'artiste et ses vidéos, mis tous deux à l'épreuve : l'un physiquement, l'autre par des manipulations numériques ou analogiques.
vlcsnap-16720785.png

 

 

Sylvain Descazot:
Diplômé des Beaux-arts de Rennes en 2008
il développe un vocabulaire graphique et structurel se référant tout autant, au « less is more » de Mie Van Der Rohe, réduisant l'objet aux éléments de fonction et d'utilisation déterminant ce dernier, qu'à la réflexion philosophique « transcendantaliste » américaine du milieu du 19ème siècle. Il cherche dans les objets utilitaires, et à travers les réflexions plastiques, à utiliser le minimum de signes pour que ses volumes et ses installations puissent être appréhendés via leurs intégrités structurales, leurs formes claires et l'honnêteté des matériaux, laissant place à la contemplation et à la spiritualité de l'utilisateur ou du spectateur.

puzzlerouge.jpg

Puzzlerouge

Publié dans RÉSIDENCES

Commenter cet article