Morgan Daguenet

Publié le par Brigitte Industrie

 

Morgan Daguenet, plasticien sonore est en résidence chez Brigitte depuis maintenant quelques semaines, il était donc temps de présenter ici quelques éléments d'introduction à sa recherche . C'est aussi l'occasion d'en savoir plus sur ce qu'il developpe spécifiquement au court de cette résidence d'été chez Brigitte Industrie .

Voici quelques éléments de réponse :

  Morgan Daguenet

02

"livre contrôleur midi usb"

 

 

01

 

Idiotone

D'un point de vue musical, j'envisage le sonore comme une structure organique à l'intérieur de laquelle les sons la constituant se déplacent, grandissent, meurent ou se transforment. Autant que possible, j'évite les codes compositionels propres à un agencement musical classique. Je peux parfois employer des logiciels que je programme, qui me permettent d'introduire une quantité de phénomènes aléatoires, imprévisibles, pour ensuite, en tant que musicien, jouer avec ces hasards agréables ou non. Pour cette résidence à Brigitte Industries j'entreprends de construire un instrument physique. Celui-ci répond aux critères évoqués plus haut par son caractère chaotique et instable avec lequel on doit se débrouiller.

Dans cette forme, l'idée est de faire se confronter en un objet sonore deux archaïsmes de l'histoire de la musique. Un archaïsme acoustique, inspirés des lamellophones africain, encore appelés selon leurs origines sanza, kalimba etc. Ces instruments font partie de la famille des idiophones, c'est à dire des instruments dont le matériau utilisé pour les fabriquer produit lui-même le son que l'on entend. Ici, il s'agira de tiges de métal.

La seconde composante de l'instrument est un circuit électronique sonore très "primitif" et composé d'éléments de récupération. Ses sonorités organiques évoquent davantage une matérialisation sonore de champs électro-magnétiques perturbés que l'oscillation d'ondes synthétiques malléables propre aux instruments électroniques. Dans un montage plus ou moins naïf de ces composants, les circuitant et court-circuitant jusqu'à en obtenir des sonorités satisfaisantes, je me retrouve dans ce qui pourrait être une expérience obscure et archaïque des phénomènes électriques.

Vibrations acoustiques naturelles et perturbations électro-statiques primordiales :
En utilisant des composants electroniques basiques, résistances, condensateurs et transistors, en créant de manière quasiment empirique un circuit très simple j'obtiens des oscillations du courant électrique qu'un haut parleur intégré au montage donne à entendre quand les doigts ou le corps du musicien entre en contact avec les tiges métalliques. Ces mêmes tiges, amplifiées par une partie du circuit, sonneront par leurs vibrations acoustiques si elles sont actionnées et non plus juste touchées.

 

 

 



Untitled from morgan daguenet on Vimeo.

 

 

Idiotone #2

 

idiotone #2 from morgan daguenet on Vimeo.

 

 

Idiotone #3

 

idiotone #3 from morgan daguenet on Vimeo.

 

 

Idiotone #4

 

idiotone #4 from morgan daguenet on Vimeo.

Publié dans RÉSIDENCES

Commenter cet article