Romain Poussin

Publié le par Brigitte Industrie

   L'enjeu de ce travail est d'interroger le rapport que l’image entretient non pas avec son sujet mais avec son modèle. Qu'est-ce que cette modélisation lui retranche et/ou lui ajoute ?

A l'heure ou l'image est bien plus souvent l'image d'une image qu'une image du réel lui même .A l’heure de l'indistinction  entre transparence et opacité, cette recherche tente d'interroger les excès référentiels, ainsi que toutes les formes de tutelles associées aux images autour des relations entre production/reproduction, transmission/traçabilité, normalisation/appropriation .
    Dans cette recherche le médium pictural me sert d’optique, d’outil télescopique dans mon investigation du réel.

Puisque de tout temps la peinture a interrogé la possibilité, les moyens ainsi que les limites de la représentation, et ceci dans un perspective technico-historique, elle a ce caractère symptomatique pour ne pas dire paradigmatique à même d’interroger notre rapport au visible dans ses excès et dans sa vacuité.
Elle à également cette spécificité de se constituer dans un écart, dans une distance anti-immersive, et ce quelque soit son degré de représentativité et/ou de réalité, ce qui à notre époque me semble tout à fait singulier.

 

 

recarrc3a9

bureaux open space

"Less is Less, More is More "

Huile sur toiles, néons, image numérique, 2010 

 

4

"Him"

Huile sur toiles 2007

 

him

"Les dieux du stade"

Image numérique 2010

 

http://romainpoussin.wordpress.com/link

Publié dans ATELIERS

Commenter cet article